Les caractères accentués


L’absence de caractère diacritique (accent, cédille…) a été tolérée pendant un moment, pour les textes dactylographiés : sur les premières machines à écrire, les touches pour certains caractères n’existaient pas (comme la lettre A majuscule avec accent grave par exemple). Toutefois, dans la langue française, l’absence d’accent là où il en faudrait un est une faute d’orthographe.

À l’heure de l’informatique, certains systèmes d’exploitation l’ont enfin compris et intègrent les bons pilotes pour les claviers. En revanche, certains autres ne gèrent toujours pas correctement ces accents, et il est toujours difficile de les saisir. Certes ce n’est pas forcément aisé à taper mais leur présence est obligatoire ! En outre, lors de l’écriture d’un texte manuscrit, vous n’avez aucune excuse.

Par exemple, sous Linux, le pilote d’un clavier français azerty est configuré pour afficher un É lorsqu’on est en mode majuscules verrouillées et qu’on appuie sur la touche é.

Par exemple, en HTML, il suffit d’écrire É pour afficher ce même caractère E majuscule avec accent aigu.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *